La presbytie : un défaut visuel lié à l’âge

Imprimer
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Vous devez allonger vos bras pour y voir clair, vous éprouvez des difficultés à lire ? Vous avez la quarantaine ou plus ? Ne cherchez plus, vous êtes sans doute presbyte !

Phénomène naturel est lié au vieillissement de l'oeil. La presbytie se traduit par la perte de la mise au point des images en vision de près.

QU’EST-CE QUE LA PRESBYTIE ?

presbytie

(exemple de vision presbyte)

La presbytie se traduit par une gêne en vision de près et apparait souvent après l’âge de 40 ans.

Avec l’âge, l’œil perd progressivement sa capacité de mise au point pour la vision rapprochée. La presbytie est quasiment inévitable passé la quarantaine, les petits caractères sont de moins en moins lisibles de près et c’est à ce moment que l’on a recours à une aide optique (lunettes, loupes, lentilles…).

La presbytie peut être évolutive sur une quinzaine d’années après son apparition, vous obligeant à changer de correction environ tous les 2-3 ans jusqu’à ce que la presbytie se stabilise vers 55-60 ans.

 

 

QUI PEUT ETRE TOUCHÉ ?

Tout le monde. La presbytie est un défaut visuel lié au vieillissement du cristallin qui perd en élasticité avec le temps, on ne peut donc pas l’empêcher.

Néanmoins le ressenti d’une personne à une autre peut varier en fonction de si vous êtes emmétrope (aucun défaut visuel) ou si vous êtes myope (vision de loin floue) ou hypermétrope (vision de près floue).

 

 

COMMENT LA TRAITER ?

Si on ne peut pas échapper à la presbytie on peut néanmoins la corriger.

Par le port de lunettes : il existe différents verres pour la presbytie, les verres simples de lecture pour la vision de près, les verres mi-distance qui permettent de voir de près et les personnes proches, et enfin les verres progressifs qui restent aujourd’hui la solution la plus confortable, permettant au porteur d’avoir toutes les corrections sur un seul et même verre.

Par le port de lentilles : on parle de lentilles multifocales, mais le compromis visuel entre la vision de loin et la vision de près peut occasionner une gêne pour certaines activités (notamment la conduite nocturne, car des halos autour des lumières vives peuvent être perçus).

Par une chirurgie réfractive : au centre laser HTM nous utilisons un logiciel complémentaire à nos lasers de chirurgie réfractive afin de traiter la presbytie.

Le PresbyMAX™ est un logiciel complémentaire utilisant les mêmes lasers que pour le traitement de la myopie. Le traitement de la presbytie peut être associé ou non au traitement d’une autre pathologie visuelle (myopie, hypermétropie, astigmatisme).

A la différence d'un traitement laser traditionnel (PKR ou femtoLASIK), plusieurs zones de vision sont réalisées sur l’œil, de manière similaire au principe des lentilles de contact ou lentilles intraoculaires multifocales. Pour la vision de près, on sculpte la partie centrale de la cornée, et pour la vision de loin la périphérie, la zone de transition offrant la vision intermédiaire. Les deux yeux contribuent de manière égale à fournir l’acuité visuelle à toutes les distances (à la différence de la mono-vision qui favorise la vision de loin pour l’œil directeur).

Les patients ayant le plus fort taux de satisfaction sont les hypermétropes, suivi des forts astigmates, des forts myopes, des emmétropes (qui ont une bonne vision sans lunettes), et des faibles myopes.

Par une chirurgie de la cataracte : si l’œil présente des contre-indications à la réalisation d’une chirurgie réfractive, ou que le cristallin est opacifié, la presbytie peut être compensé par la mise en place en place d'un implant progressif (multifocal). Les implants ont fait récemment de grands progrès et donnent de bons résultats. Toutefois certaines pathologies comme la myopie forte ou la DMLA ne sont pas des bonnes indications à ce type de chirurgie.